Agnès Reeves Taylor

30.10.2017
Trial Watch rappelle que jusqu'à ce qu'une éventuelle condamnation soit entrée en force, toute personne accusée ou poursuivie par une juridiction nationale ou internationale est présumée innocente.

Faits

Agnes Reeves Taylor est née le 27 septembre 1965 au Libéria.

En 1986 elle épousa au Ghana Charles Taylor, l’ancien directeur de l’Administration des services généraux du Libéria. C’est durant cette période que Charles Taylor avait créé le Front national patriotique du Libéria (NPFL), une milice dont le but était de chasser du pouvoir le président du Libéria de l’époque, Samuel Doe.

En 1989, le NPFL a envahi le Libéria, déclenchant une guerre civile brutale au cours de laquelle plus de 150’000 personnes ont trouvé la mort et la moitié de la population a du fuir le pays.

Entre 1989 et 1991, un grand nombre de civils libériens de certains groupes ethniques ainsi que des soldats des forces armées libériennes ont été soumis à d’extrêmes violences et ont été tués dans les comtés de Nimba et de Bong.

 

Procédure légale

Le 1 juin 2017, Taylor a été arrêtée à Londres par l’Unité de la Police Métropolitaine spécialisée dans les Crimes de Guerre et a été inculpée le jour suivant pour une accusation de complot en vue de pratiquer la torture et trois accusations pour avoir infligé des peines ou souffrances aiguës dans l’exercice de ses fonctions officielles. Les accusations faisaient référence à des faits s’étant produits entre le 23 décembre 1989 et le 1 janvier 1991.

Le 3 juin 2017, elle a été présentée à la Westminster Magistrate Court (Tribunal de première instance de Westminster). Sa demande de libération sous caution a été rejetée et elle est restée en détention.

Une audience préliminaire s’est tenue devant la Westminster Magistrate Court le 30 juin 2017.

Le 11 aout 2017, sa demande de libération provisoire a été rejetée par le tribunal.

 

Fiche d'information
Nom: Agnès Reeves Taylor
Nationalité: Libérienne
Chefs d'accusation: Collusion visant à pratiquer la torture, infliger des peines et souffrances aiguës dans l’exercice de ses fonctions officielles.
Statut: Inculpée
Détails: Arrêtée et poursuivie par la Police métropolitaine de Londres le 1 juin 2017; libération sous caution refusée par le Tribunal de Première Instance de Westminster le 3 juin 2017.