fbpx

Alexis Thambwe Mwamba

27.07.2020
TRIAL International rappelle que jusqu'à ce qu'une éventuelle condamnation soit entrée en force, toute personne accusée ou poursuivie par une juridiction nationale ou internationale est présumée innocente.

FAITS

Alexis Thambwe Mwamba a été membre du groupe rebelle Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) dirigé par Jean-Pierre Bemba pendant la seconde guerre du Congo (1998-2003).

En octobre 1998, un avion de la compagnie Congo Airline a été abattu avec 50 personnes à bord. Le RCD, par la voix de M. Thambwe Mwamba, a revendiqué l’attaque ayant entraîné le crash de l’avion.

Alexis Thambwe Mwamba a déclaré que les rebelles avaient abattu l’avion au motif qu’il transportait des soldats pro-Kabila et des armes. Or, les 50 personnes à bord étaient en réalité des civils (principalement des femmes et des enfants) et des membres de l’équipage.

PROCEDURE

En juin 2017, une plainte pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité a été déposée en Belgique contre Alexis Thambwe Mwamba par plusieurs familles de victimes et la Ligue congolaise contre la corruption.

Le 4 septembre 2018, M. Thambwe Mwamba a été entendu par le juge d’instruction concernant son implication dans les crimes.

Le 24 octobre 2019, une première audience a eu lieu devant la Chambre de l’instruction. A la demande de la défense, l’audience a été reportée.

L’accusation a fait valoir que la Belgique n’est pas compétente pour enquêter sur l’affaire, car l’accusé n’a pas sa résidence principale en Belgique.

©2020 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW