Eric Danboy Bagale

08.04.2021
TRIAL International rappelle que jusqu'à ce qu'une éventuelle condamnation soit entrée en force, toute personne accusée ou poursuivie par une juridiction nationale ou internationale est présumée innocente.

FAITS

Eric Danboy Bagale est un ressortissant centre-africain. Dans son pays d’origine, il a été un « libérateur », un nom donné aux partisans du Général François Bozizé qui l’ont porté au pouvoir en 2003, renversant le président Ange-Félix Patassé. Eric Danboy Bagale est membre du groupe ethnique Gbaya et est devenu un officier des milices anti-Balaka. Ces groupes étaient formés pour combattre les milices Séléka, une alliance de rebelles des régions nord de la République centrafricaine, majoritairement musulmanes. Les milices Séléka ont renversé le président Bozizé en 2013.

Les nombreux massacres perpétrés par les deux camps ont plongé le pays dans une violente guerre civile. Selon les Nations Unies, pour qui les deux camps ont commis des crimes de guerre, entre 3’000 et 6’000 personnes ont péri entre 2013 et 2015, principalement des civils.

Selon le Procureur, Eric Danboy Bagale est arrivé en France en 2014. Il aurait fui la République centrafricaine avec des proches du président Bozizé. La France et Monaco ont gelé les avoirs de M. Bagale, l’accusant d’œuvrer « pour déstabiliser la République centrafricaine » et « de commettre un acte de terrorisme ».

PROCEDURE

Eric Danboy Bagale a été arrêté en France le 15 septembre 2020. Le 18 septembre 2020 il a été formellement accusé de crimes de guerre, crimes contre l’humanité, actes de torture, disparitions forcées et complicité pour ces crimes en République centrafricaine entre 2007 et 2014.

©2021 trialinternational.org | Tous droits réservés | Politique de confidentialité | Statuts | Designed and Produced by ACW