fbpx

Ibrahim Al F.

01.05.2017 ( Modifié le : 15.07.2020 )
TRIAL International rappelle que jusqu'à ce qu'une éventuelle condamnation soit entrée en force, toute personne accusée ou poursuivie par une juridiction nationale ou internationale est présumée innocente.

Faits

Ibrahim Al F. est accusé d’avoir dirigé la milice Ghurabaa al-Sham impliquée dans la guerre civile syrienne depuis l’été 2012. La milice, active dans le cadre du groupe rebelle de l’«Armée Syrienne Libre », lutte contre les forces gouvernementales syriennes. Ibrahim Al F., et plus de 150 hommes sous son commandement, sont soupçonnés avoir contrôlé et fréquemment pillé un district au nord d’Alep ainsi que des zones environnantes. Selon l’accusation, le défendeur aurait lui-même commis et supervisé des actes de torture (ayant mené, au moins dans un cas, à la mort) ainsi qu’organisé les enlèvements de plusieurs résidents locaux résistants aux pillages.

Procédure

Le 6 avril 2016, les autorités allemandes ont arrêté Ibrahim Al F., ressortissant syrien, dans la région de Westphalie. Il a été officiellement inculpé pour crimes de guerres et enlèvements à des fins de chantage devant le Tribunal régional supérieur de Düsseldorf le 27 Octobre 2016.

Son procès s’est ouvert le 22 mai 2017 à Dusseldorf.

Le 25 septembre 2018, Ibrahim Al F. a été jugé coupable d’avoir torturé et tué des personnes protégées par le droit international, d’avoir commis des meurtres, des extorsions, des kidnappings ainsi que des crimes de guerre. Il a été condamné à une peine de prison à vie.

Le 6 août 2019, la Cour suprême fédérale a confirmé cette condamnation.

©2020 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW