Jean Morose Viliena

30.05.2018
Trial Watch rappelle que jusqu'à ce qu'une éventuelle condamnation soit entrée en force, toute personne accusée ou poursuivie par une juridiction nationale ou internationale est présumée innocente.

Faits

Jean Morose Viliena, né en 1972, est instituteur d’école primaire.

Dans le contexte d’instabilité politique qui a suivi le coup d’état violent contre l’ancien président haïtien Jean-Bertrand Aristide en 2004, Viliena a été élu en 2006 maire de Les Irois, une petite commune située sur la côte sud-ouest de Haïti. Viliena était le candidat du parti “Mouvement démocratique et rénovateur d’Haïti” (MODEREH). Il aurait disposé du soutien du « Comité pour la résistance en Grande-Anse »(“KOREGA »), une machine politique puissante, qui a dominé la politique locale au sud-ouest de Haïti en organisant des actes de violence, en influençant les élections, en interférant avec les affaires judiciaires et en écrasant les critiques et toute opposition politique.

Viliena est ensuite devenu chef de la branche locale du KOREGA, et aurait dirigé une milice armée au service du KOREGA entre 2007 et 2009.

En juillet 2007, David Boniface, un instituteur et militant des droits de l’homme, a accusé Viliena d’avoir agressé un voisin au cours d’une opération de nettoyage des rues. Plus tard ce même jour, Viliena et des membres de sa milice auraient tué le frère de David Boniface, Eclesiaste, en représailles.

En avril 2008, Viliena a annoncé son intention de fermer la radio locale de Les Irois, hébergée chez Nissage Martyr. Martyr aurait été frappé et tué par une balle lors d’une attaque à son domicile par la milice de KOREGA en avril 2008. Il y a perdu sa jambe droite.

Au cours des raids de la milice KOREGA en 2008, Juders Ysemé aurait reçu une balle dans le visage le rendant aveugle.

En octobre 2009, sur ordre de Viliena, la milice KOREGA aurait mis le feu et détruit 36 maisons appartenant à des personnes suspectées d’appartenir à l’Organisation du peuple en lutte, notamment David Boniface et sa famille, Nissage Martyr et Juders Ysemé.

Boniface, Martyr et Ysemé aurait continué à recevoir des menaces après cette attaque, afin de les dissuader de chercher à obtenir justice.

En janvier 2009, Viliena s’est enfui au Etats-Unis après qu’une enquête ait été ouverte à son encontre pour meurtre.

Viliena continue de gouverner Les Irois depuis son domicile aux Etats-Unis, dans la région de Boston aux Massachusetts.

Procédure légale

En 2008, les autorités haïtiennes ont ouvert une enquête pour meurtre contre Viliena. En janvier 2010, une cour haïtienne a mis en examen Viliena, ainsi que 19 de ses partisans, pour meurtre, violence et destruction de propriété, commis en 2007 et 2008. Cependant, il n’a pas été poursuivi.

Depuis sa fuite aux Etats-Unis, et en dépit de sa condamnation à Haïti, Viliena continue à voyager entre les deux pays en totale impunité. La destruction des 36 maisons par les milices de KOREGA à Les Irois, aurait d’ailleurs eu lieu au cours d’une de ces visites à Haïti.

Le 23 mars 2017, David Boniface, Nissage Martyr, et Juders Ysemé ont déposé plainte contre Viliena devant la cour de district du Massachusetts. Ils accusent Viliena de meurtre, de torture et de destruction de propriété.

L’affaire a été déposée sur le fondement de la loi « Alien Tort Statute » et sur la loi de protection des victimes de torture, deux lois qui permettent des plaintes civiles pour certaines violations des droits de l’homme d’être déposées devant les juridictions des Etats-Unis.

Le 24 mars 2017, Nissage Martyr est décédé, en assistant à un rassemblement à Les Irois. Son fils, Nissandère Martyr a déposé une plainte afin qu’une enquête soit ouverte sur la mort de son père à Haïti.

L’action en justice est toujours en cours.