Jennifer W.

03.01.2019 ( Modifié le : 22.02.2019 )
Trial Watch rappelle que jusqu'à ce qu'une éventuelle condamnation soit entrée en force, toute personne accusée ou poursuivie par une juridiction nationale ou internationale est présumée innocente.

Faits

Jennifer W. serait membre du groupe Etat islamique (EI) en Irak depuis septembre 2014. De juin à Septembre 2015, elle aurait fait partie de la police des mœurs de l’EI à Falloujah et Mossoul, en charge de veiller à ce que les femmes se soumettent aux règles de conduites très strictes de l’EI.

En 2015, elle aurait acheté une petite fille de 5 ans qu’elle et son époux auraient réduit en esclavage. La fillette serait alors tombée malade et aurait sali son lit. Pour la punir, le couple l’aurait attachée en plein soleil et l’aurait laissé mourir de soif.

Procédure legale

Jennifer W. est soupçonnée de crimes de guerre pour avoir laissé mourir une fillette réduite en esclavage.

Elle a été interpellée en janvier 2016 à Ankara puis expulsée vers l’Allemagne. Jennifer W. a tenté de gagner la Syrie en 2018 avant d’être arrêtée le 29 juin et placée en détention.

Elle encourt la réclusion à perpétuité.