José Carlos Sánchez Berzain

09.05.2016 ( Modifié le : 06.08.2019 )
Trial Watch rappelle que jusqu'à ce qu'une éventuelle condamnation soit entrée en force, toute personne accusée ou poursuivie par une juridiction nationale ou internationale est présumée innocente.

faits

José Carlos Sánchez Berzain était Ministre de la Défense en Bolivie lors des révoltes contre le gouvernement bolivien qui ont eu lieu en septembre et d’octobre 2003.

L’ancien président bolivien en 2003, Gonzalo Sánchez de Lozada et Sánchez Berzain ont été accusés d’avoir autorisé les forces de sécurité boliviennes d’utiliser des armes létales à l’encontre des civils non armés qui se révoltaient dans les rues. Il en a résulté la mort de 67 civils et de graves blessures ont été infligées à 400 autres civils boliviens. La majorité des victimes appartenait à la communauté indigène Aymara.

Sánchez de Lozada et Sánchez Berzain ont fui aux Etats Unis après l’intensification des protestations.

procédure légale