Roger Lumbala

07.04.2021 ( Modifié le : 29.03.2022 )
TRIAL International rappelle que jusqu'à ce qu'une éventuelle condamnation soit entrée en force, toute personne accusée ou poursuivie par une juridiction nationale ou internationale est présumée innocente.

LES FAITS

Roger Lumbala est un ressortissant congolais. Il est l’ancien dirigeant du Rassemblement congolais pour la démocratie-National (RCD).

En 2003, les Nations Unies ont publié un rapport impliquant le RCD dans des crimes contre l’humanité, notamment des viols, des exécutions sommaires, des mutilations et des actes de cannibalisme pendant la deuxième guerre civile en RDC.

Roger Lumbala est soupçonné de crimes qui ont eu lieu entre 2000 et 2003 dans les provinces de l’Ituri et du Haut-Uélé (nord-est de la RDC). A l’époque, il était le chef du RCD.

PROCEDURE

Le Pôle lutte contre les crimes contre l’humanité, crimes et délits de guerre au sein du Tribunal de grande instance de Paris (intégré en 2019 au sein du Parquet national antiterroriste nouvellement créé) a ouvert une enquête contre Roger Lumbala en 2016.

Il a été arrêté le 29 décembre 2020 à Paris. Le 2 janvier 2021, Lumbala a été mis en examen pour sa participation présumée à un groupe formé en vue de la préparation de crimes contre l’humanité et complicité de crimes contre l’humanité.

Tout au long de l’année, plusieurs ONG ainsi que plus d’une dizaine de ressortissants congolais se sont constitués parties civiles.

L’enquête a permis de faire la lumière sur les crimes commis lors de l’opération militaire menée dans la région de Beni-Mambasa-Bunia par l’alliance du RCD-N et d’autres groupes armés vers la fin de l’année 2002. Des preuves et des témoignages ont également été recueillis sur les crimes commis à Bafwasende et Isiro, zones contrôlées par le RCD-N au cours de ces années.

©2022 trialinternational.org | Tous droits réservés | Politique de confidentialité | Statuts | Designed and Produced by ACW