Rosauro Mártinez

05.05.2016 ( Modifié le : 02.06.2016 )
Trial Watch rappelle que jusqu'à ce qu'une éventuelle condamnation soit entrée en force, toute personne accusée ou poursuivie par une juridiction nationale ou internationale est présumée innocente.

faits

Rosauro Martinez est né le 11 novembre 1950 à Chillan, au Chili. Il est entré dans l’Armée chilienne en 1970 et a pris sa retraite en 1987. Entre 1989 et 1992, il a été maire de Chillan puis il a été élu député du parti Renouveau national (conservateur) en 1993 et réélu à quatre reprises, en 1997, 2001, 2005 et 2009.

Sous la dictature, Martinez était membre de la police politique d’Augusto Pinochet qui traquait et assassinait les dissidents et opposants au régime.

Il est accusé d’être l’auteur de l’assassinat de trois militants du Mouvement de gauche révolutionnaire (MIR) : Próspero del Carmen Guzman Soto, Patricio Alejandro Calfuquir Hernandez et José Eduardo Monsalve Sandoval, ayant eu lieu le 20 septembre 1981 dans la région de Valdivia, au Sud du pays. Il était en effet responsable de l’unité militaire qui aurait commis ces crimes.

procédure légale

Martinez est accusé d’être l’auteur de l’assassinat de trois militants du Mouvement de gauche révolutionnaire (MIR), Prospero del Carmen Guzman Soto, Patricio Alejandro Calfuquir Hernandez et Jose Eduardo Monsalve Sandoval, ayant eu lieu le 20 septembre 1981 dans la region de Valdivia, au Sud du pays. Il était en effet responsable de l’unité militaire qui aurait commis ces crimes.

Son immunité parlementaire a été levée le 12 mai 2014 par la Cour d’Appel de Valdivia. Cette décision a été confirmée par la Cour Suprême en juin 2014. Martinez a été arrêté et placé en détention provisoire le 11 septembre 2014, jour du 41e anniversaire du coup d’Etat du Général Pinochet.

point fort

Jamais auparavant un parlementaire n’avait été inquiété par la justice pour son passé sous la dictature.