RWM Italia

03.07.2019
Trial Watch rappelle que jusqu'à ce qu'une éventuelle condamnation soit entrée en force, toute personne accusée ou poursuivie par une juridiction nationale ou internationale est présumée innocente.

Faits

Le 8 octobre 2016, des frappes aériennes lancées par la coalition menée par l’Arabie saoudite à Deir Al-Hajari au Yémen auraient tué six civils. A l’endroit des frappes, un anneau de suspension manufacturé par RWM Italia S.p.A a été retrouvé. D’autres indices retrouvés sur place indiquent l’utilisation d’une bombe téléguidée. Des témoignages confirment qu’il n’y avait aucun objectif militaire dans le voisinage de la maison qui avait été ciblée par les frappes aériennes.

Procédure Légale

Le 17 avril 2018, une plainte a été conjointement déposée auprès du Procureur Général de Rome par les organisations ECCHR (Centre Européen pour les droits constitutionnels et humains), l’organisation Mwatana pour les droits humains basée au Yémen, et la Rete Italiana per Il Disarmo basée en Italie, en coopération avec l’Osservatorio Permanente sulle Armi Leggere e le Politiche di Sicurezza e Difesa (O.P.A.L). Le Procureur a ouvert une enquête, qui est toujours en cours.

La plainte vise l’attaque par la coalition de Deir Al-Hajari au Yémen le 8 octobre 2016. Selon celle-ci, les directeurs de RWM Italia et des fonctionnaires de l’Autorité Nationale des autorisations à l’exportation d’armement (UAMA) seraient responsables de l’exportation d’au moins une partie de l’armement utilisé lors des frappes menées par l’Arabie Saoudite ou un état membre de la coalition menée par l’Arabie Saoudite. En effet, malgré les avertissements concernant les importantes pertes humaines et les violations de droit international humanitaire perpétrées par cette coalition de certains pays arabes et menée par l’Arabie Saoudite, les exportations de bombes et d’autres armes à des pays membres de la coalition n’ont pas cessé. En Italie, l’Autorité pour l’Exportation d’Armement continuerait à autoriser ces exportations d’armement manufacturés en Italie.