« Je soutiens l’approche holistique de TRIAL contre l’impunité »

12.07.2019

Portraits de bénévoles #2

Depuis 2018, 12 bénévoles s’occupent spécifiquement de traduire les actualités du site de TRIAL International. Pour les remercier de leur engagement, la série « Portraits de bénévoles » les met à l’honneur. Dans cet épisode, rencontrez Emma Bradding, étudiante en droit au Royaume-Uni. Grâce à sa maîtrise du français, elle est traductrice bénévole pour TRIAL depuis 2017.

Emma Bradding, traductrice bénévole chez TRIAL International. © Emma Bradding

« Les langues vivantes et les droits humains m’ont toujours passionné. C’est pourquoi j’ai décidé il y a quelques années de mettre à profit mes compétences linguistiques pour soutenir le travail de TRIAL.

J’ai complété ma Licence en français et espagnol à l’université de Durham (Royaume-Uni) et je suis actuellement étudiante en droit à Londres. Je commence un contrat de formation dans un cabinet d’avocats en droit des affaires au second semestre 2019. »

Une ambassadrice de TRIAL

« Je suis particulièrement intéressée par le travail de TRIAL contre les violences sexuelles, notamment en Bosnie-Herzégovine, au Burundi, en RDC et au Népal. Je soutiens l’approche holistique de TRIAL dans la lutte contre l’impunité. Par exemple, en ce qui concerne les crimes de violence sexuelle, elle propose des formations sur le recueil de preuves, pour être efficace sans traumatiser davantage les victimes.

Je respecte aussi les actions de TRIAL pour pousser les Etats à l’action dans des affaires où manque la volonté politique, ou dont les procédures trainent en longueur comme c’est le cas pour Khaled Nezzar et Rifaat al-Assad en Suisse. »

La découverte de TRIAL

« Au cours de ma troisième année d’études, j’ai travaillé pour une agence de relations médias à Paris, ce qui m’a permis de développer mes compétences en traduction dans un cadre professionnel. L’année suivante, je cherchais à faire du bénévolat pour une ONG. C’était à ce moment-là qu’une amie, bénévole chez TRIAL, m’a recommandé de rejoindre l’organisation. Je suis traductrice bénévole depuis ce jour.

Cela m’a fait gagner une meilleure compréhension des interactions entre le droit national et le droit international dans le domaine des droits humains, en particulier sur la compétence universelle. Je suis aussi plus consciente des complexités de documenter des crimes longtemps après qu’ils aient été perpétrés.

De plus, traduire pour TRIAL m’a fait mesurer l’importance de communiquer de manière convaincante, claire et adaptée au public-cible. Ce sera une compétence importante lorsque je serai avocate, puisque je devrai interagir avec un large éventail de clients. »

Et enfin…

« Je recommande vivement le bénévolat pour TRIAL, car c’est à la fois intéressant et enrichissant. Le site web est une ressource très utile pour traduire des textes, et j’encourage les lecteurs à l’explorer. TRIAL produit aussi une newsletter mensuelle, qui est une très bonne manière de se tenir au courant du travail de TRIAL. »