fbpx

Affaire H.

03.06.2016 ( Modifié le : 04.11.2016 )

Mme H. travaille à l’hôpital de Panzi aux côtés du Dr Mukwege, qui vient en aide aux femmes victimes de violences sexuelles. Son activité lui avait déjà attiré plusieurs menaces quand, le 19 juin 2013, elle a été enlevée par six hommes armés à quelques mètres de son domicile. Séquestrée pendant trois jours, elle a été violée et brutalisée. Dans la nuit du troisième jour, Mme H. a été abandonnée, menottée et inconsciente, sur le bord de la route.

Mme H. a rapporté à plusieurs reprises les violences subies, et a déposé trois plaintes pénales – l’une avant et deux autres après l’enlèvement. En dépit de ces efforts, aucune mesure de protection n’a été prise par les autorités. Au contraire, le Ministère Public a déposé contre elle une plainte pour diffamation et faux bruits. Pendant un an, Mme H. et sa famille ont vécu dans la peur constante de nouvelles agressions. Leurs pires craintes se sont réalisées quand, à la sortie de l’Hôpital de Panzi, la victime et son mari ont été attaqués en pleine rue et et que leur domicile a été vandalisé. Face à ces nouveaux épisodes de violences, la famille n’a plus eu d’autres choix que de fuir le pays pour se réfugier en Ouganda. Ils vivent désormais dans une situation extrêmement précaire et la santé de Mme H. demeure fragile.

Face à l’échec des recours au niveau national, TRIAL International a soumis une plainte devant le Comité des droits de l’homme, au nom de la victime et de son mari pour qu’une enquête soit menée, que les violations à leur égard soit reconnues et que des réparations leur soient accordées.

 

©2020 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW