fbpx
Communiqué de presse Télécharger

Une représentante de TRIAL International priée de quitter le Burundi

06.10.2016 ( Modifié le : 12.07.2017 )

Genève, le 6 octobre 2016  – L’une des représentante de TRIAL International s’est vu priée ce jour par les autorités du Burundi de quitter le pays suite à l’annulation de son visa.

Madame Pamela Capizzi a rejoint TRIAL International en septembre 2014. Elle est conseillère juridique et responsable du programme Burundi. Avant cela, Pamela Capizzi a entre autre collaboré avec le Comité international de la Croix-Rouge, la Cour européenne des droits de l’homme et le Ministère italien des affaires étrangères. Elle était en mission professionnelle à Bujumbura lorsque son visa a été révoqué :

« Les autorités burundaises m’ont octroyé un visa sachant que je me rendait au Burundi pour y dispenser une formation juridique. Les raisons pour la révocation de mon visa durant mon séjour dans le pays ne m’ont pas été communiquées. J’ai toutefois pu quitter le Burundi dans de bonnes conditions », a déclaré Pamela Capizzi.

La mission de TRIAL International au Burundi est de contribuer à une amélioration durable du système judiciaire et de favoriser l’accès à la justice des victimes de crimes internationaux.

Pamela Capizzi est une juriste exemplaire, dont l’engagement est sans faille et l’éthique de travail irréprochable. Elle a dispensé une formation avec la rigueur et le professionnalisme qui caractérisent son travail et la méthodologie de notre organisation. Elle bénéficie de notre soutien et confiance la plus totale”, a déclaré Philip Grant, Directeur général de TRIAL International.

(mis à jour le 7 octobre à 9h UTC+2)

 

 

©2019 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW