fbpx

George W. Bush

16.05.2016 ( Last modified: 10.10.2016 )

Pendant son mandat présidentiel aux Etats-Unis, George W. Bush a autorisé la CIA, dans une directive du 17 septembre 2001, à enlever des terroristes présumés et à les détenir dans des centres tenus secrets : à Guantanamo, mais également en Afghanistan, en Thaïlande, en Pologne et en Roumanie. M. Bush y a autorisé des « techniques d’interrogatoire avancées », telles que le waterboarding.

Ces actes gravissimes ont poussé le Center for Constitutional Rights et le ECCHR à agir, avec l’assistance juridique de TRIAL International. En février 2011, à l’occasion d’une visite de M. Bush à Genève pour une conférence, ces ONG ont préparé une plainte pénale à soumettre au Ministère public du Canton de Genève. Plusieurs victimes s’y sont jointes, dont un témoin affirmant avoir été torturé plus de 80 fois lors de sa détention à Guantanamo.

Vraisemblablement inquiété par cette action, M. Bush a finalement annulé sa visite et la plainte pénale n’a finalement pas été déposée. Il ne serait pas, depuis lors, revenu sur le territoire suisse.

 

©2020 trialinternational.org | All rights reserved | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW