Le cas de Maina Sunuwar prouve que la justice est à portée de main

20.04.2017

L’adolescente assassinée était un symbole de l’impunité militaire. Maintenant que ses assassins ont été condamnés, elle pourrait devenir une figure d’espoir pour d’innombrables népalais.

Maina Sunuwar n’avait que 15 ans lorsqu’elle a été arrêtée à son domicile et emmenée dans des bâtiments de l’armée à Panchkhal. Elle y est morte, son corps portant des signes de torture répétée. Pendant plus d’une décennie, le crime est resté impuni.

Finalement, le 17 avril 2017, trois officiers de l’armée ont écopé de 20 ans d’emprisonnement pour le meurtre de l’adolescente. Ces condamnations ont été unanimement salué par la presse, les organisations non gouvernementales, ainsi que les Nations Unies.

Ce résultat est une étape importante dans la lutte contre l’impunité et suffisamment rare pour être signalée. En effet, c’est la première condamnation significative pour violations des droits humains pendant le conflit depuis la fin de la guerre civile. Ainsi, le cas de Maina Sunuwar a su raviver les espoirs de centaines d’individus dans un pays tristement connu pour l’impunité de son armée.

 

La ténacité l’emporte sur les insuffisances structurelles 

Il n’en demeure pas moins que les parents de Maina ont dû batailler pendant 13 ans avant d’obtenir justice. Leur parcours reflète les insuffisances structurelles du système judiciaire népalais. Il ne s’agit ni du seul, ni du pire récit de victimes du conflit.

Le cas de Maina Sunuwar prouve également l’importance des procédures pénales dans la quête de justice des victimes. Le gouvernement maintient que toutes les affaires liées au conflit doivent être traitées par des mécanismes de justice transitionnelle, ce qui n’est ni réaliste, ni souhaitable. En réalité, la justice pénale devrait compléter le travail de ces mécanismes afin d’assurer une justice transitionnelle efficace.

Espérons que ce précédent ouvrira la voie à d’autres décisions positives. Les survivants népalais ont déjà connu suffisamment de déceptions de la part des autorités.

©2022 trialinternational.org | Tous droits réservés | Politique de confidentialité | Statuts | Designed and Produced by ACW