fbpx

Le Libéria sommé de juger ses anciens chefs de guerre

05.07.2018

Une coalition de 76 organisations non-gouvernementales a saisi le Comité des droits de l’Homme pour demander au gouvernement libérien d’engager des poursuites contre les crimes internationaux commis pendant les deux guerres civiles. La demande devrait être relayée au Libéria lors de son passage devant le Comité les 9 et 10 juillet 2018.

 

Depuis la fin du second conflit sanglant qui a déchiré le Libéria jusqu’en 2003, les seuls jugements concernant les atrocités commises pendant la guerre ont eu lieu hors du territoire libérien, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis. Sur les 14 ans qu’ont duré les deux guerres civiles au Libéria, les exécutions sommaires, massacres, viols et autre formes de violence sexuelle, mutilations, torture ou enrôlement d’enfant soldats ont rendu le pays exsangue.

 

TRIAL international se joint à une coalition d’ONG pour demander à ce que le gouvernement se dote de l’appareil judiciaire nécessaire pour juger les auteurs de ces crimes au sein du pays dans lequel ils ont été commis. Une solution qui passe par la création d’un tribunal des crimes de guerre, habilité à poursuivre les anciens chefs de guerre et à tenir des procès équitables et crédibles.

 

Pour plus d’informations, lire la lettre cosignée par les 76 ONG.

©2019 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW