fbpx

Tunisie: les avocats en première ligne contre la torture

26.11.2012 ( Modifié le : 17.07.2017 )

Tunis, le 26 novembre 2012

À l’instigation de l’ACAT-France et de TRIAL (association suisse contre l’impunité), 25 avocats tunisiens ont participé durant trois jours à une formation destinée à renforcer leurs capacités à traiter des cas de torture, notamment en recourant plus efficacement au droit international. L’ACAT-France et TRIAL vont poursuivre leur engagement en soutenant activement plusieurs avocats tunisiens dans les démarches nationales et internationales qui seront entreprises à l’encontre de plusieurs tortionnaires.

Entre le 22 et le 24 novembre 2012, 25 personnes, dont 11 femmes, ont participé à une formation à la documentation des cas de torture, dispensée par cinq experts internationaux. Les participants, issus du barreau et de nombreuses organisations de la société civile, ont notamment travaillé sur la manière de mieux recourir au droit international pour lutter plus efficacement contre l’impunité des tortionnaires tunisiens.

Pour Hélène Legeay, responsable des programmes Maghreb / Moyen-Orient à l’ACAT, «la révolution n’a malheureusement pas éradiqué la torture en Tunisie. Celle-ci demeure endémique et si brutale qu’elle débouche encore parfois sur des décès. La culture de l’impunité qui prévalait sous le précédent régime continue manifestement à fleurir».

En effet, sauf quelques très rares exceptions, l’immense majorité de plaintes déposées pour torture n’aboutit à aucune réaction des autorités et qu’à de rares poursuites pénales. Les tortionnaires continuent à œuvrer au sein de forces de sécurité, sans être inquiétés. Les participants à la formation ont donc abordé plusieurs cas pratiques en discutant des stratégies judiciaires et médiatiques à mettre en oeuvre pour que les victimes puissent enfin faire valoir leurs droits.

Philip Grant, directeur de TRIAL, a affirmé que «les victimes de torture en Tunisie ont un droit inaliénable d’obtenir justice. De nombreux avocats tunisiens effectuent un important travail pour que justice leur soit rendue. Nous sommes solidaires de leur travail et oeuvrerons à l’avenir plus étroitement avec eux pour que l’impunité des tortionnaires recule. La peur doit enfin changer de camp.»

©2019 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW