Violences sexuelles en temps de conflit – de la parole à l’action

11.06.2018 ( Modifié le : 13.06.2018 )

En quinze ans d’existence, TRIAL International a acquis une expertise dans la réponse juridique à apporter à des affaires de violence sexuelle. Consciente de la nécessité d’une bonne collaboration, l’ONG s’associe avec d’autres acteurs de la société civile pour réunir des outils pratiques d’assistance aux victimes.

 

À l’occasion de son quinzième anniversaire, TRIAL International organise un événement emblématique sur le thème des violences sexuelles en temps de conflit. Cette rencontre réunira à Genève nombre d’actrices et acteurs de ce combat, les 18 et 19 juin prochains (Journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit). L’accent sera mis sur les avancées qui ont été réalisées par les organisations actives dans le domaine, avec pour objectif de réunir leurs expériences et de partager des solutions pratiques.

« C’est probablement la première fois que l’on voit les ONG qui ont développé des techniques très pointues ou des applications informatiques montrer une telle volonté de collaborer. Chacune amènera une pièce du puzzle pour faire avancer, patiemment et professionnellement, la lutte contre l’impunité des crimes de violence sexuelle », se réjouit Philip Grant, directeur de TRIAL International.

 

DES SPÉCIALISTES POUR TÉMOIGNER DES AVANCÉES

La soirée publique du 18 juin proposera un tour d’horizon des avancées réalisées dans l’accès à la justice pour les victimes de violences sexuelles en temps de conflit. La Haut-Commissaire adjointe des Nations unies aux droit de l’homme, Kate Gilmore ainsi que le Représentant permanent de la Suisse auprès de l’ONU, l’ambassadeur Valentin Zellweger, prendront la parole en ouverture de cette soirée.

Celle-ci se poursuivra par une table ronde constituée d’expert-e-s dans le domaine, comme la juriste internationale Céline Bardet, qui a fondé et préside l’ONG We are not Weapons of War, l’avocate britannique Ingrid Eliott MBE, experte au sein de l’Initiative de Prévention des Violences Sexuelles, Maxine Marcus, Directrice de Transitional Justice Clinic, spécialisée dans la poursuite et les enquêtes de violences sexuelles en temps de conflit et Daniele Perissi, conseiller juridique en charge du programme République démocratique du Congo (RDC) chez TRIAL International. La modération de la table ronde sera assurée par Manon Schick, directrice de la section suisse d’Amnesty International. Des témoignages de victimes de violences sexuelles seront par ailleurs projetés, ainsi qu’une intervention du gynécologue congolais Denis Mukwege, « l’homme qui répare les femmes », et de Pramila Patten, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies chargée de la question des violences sexuelles commises en temps de conflit.

 

DES ATELIERS POUR ABOUTIR À DES SOLUTIONS CONCRÈTES

La journée du 19 juin sera occupée par des ateliers qui réuniront une trentaine d’organisations actives dans la poursuite des auteurs de violences sexuelles. Elles viendront y présenter les outils pratiques qu’elles ont développé et qui ont prouvé leur efficacité. Ceux-ci seront dans un second temps compilés dans une boîte à outils.

Pensée comme un manuel des bonnes pratiques à destination des organisations de la société civile, celle-ci sera disponible d’ici à juin 2019. Pour Philip Grant, il s’agit de « soutenir les initiatives locales qui visent à lutter contre l’impunité de ces crimes, en renforçant la compétence des acteurs locaux notamment en matière de documentation, d’enquête ou de sécurité, en les appuyant dans l’élaboration de stratégies juridiques ou encore par le biais de formations. »

 

SOUTIENS ET PARTENAIRES

La manifestation est entre autres soutenue par le Département fédéral des affaires étrangères, la République et Canton de Genève, la Ville de Genève, la Cottier Donzé Foundation, la Fondation Barbour, l’Ordre des avocats de Genève et l’étude LALIVE.

TRIAL International s’est par ailleurs associée avec des acteurs de la société civile comme les ONG We Are not Weapons of War, Physicians for Human RightsRedress, eyeWitnessTransitional Justice Clinic, The Institute for International Criminal Investigation, Amnesty International, et a conclu un partenariat média avec JusticeInfo.

©2018 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW