fbpx

Exécution sommaire d’un lanceur d’alerte au Burundi

03.06.2016 ( Modifié le : 29.08.2019 )

Membre de la police burundaise, Jeff (pseudonyme) avait observé, dans l’exercice de ses fonctions, une corruption rampante dans ses rangs. Pour avoir eu le courage de dénoncer publiquement ces abus, il a été arrêté et détenu arbitrairement pendant plusieurs semaines.

Après sa libération, les intimidations ont continué : avertissements plus ou moins explicites, licenciement, et enfin menace de mort. Face à cette pression grandissante, Jeff n’a pas eu d’autre choix que de vivre dans la clandestinité. Malgré sa discrétion, Jeff a été arrêté et sommairement exécuté en août 2010. La famille n’a jamais pu voir sa dépouille ni organiser d’enterrement, malgré leurs nombreuses demandes.

Malgré une forte mobilisation nationale et internationale, la lumière n’a jamais été faite sur l’exécution de Jeff. Au vu du blocage des autorités burundaises, une coalition d’ONG, dont TRIAL International, a saisi une instance internationale de protection des droits humains pour qu’une enquête soit enfin ouverte sur l’affaire. Le Burundi doit être mis face à ses obligations de poursuivre les responsables, de protéger ses ressortissants et de verser des réparations à la famille de la victime.

 

©2020 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW