fbpx

Bouguerra Soltani

16.05.2016 ( Modifié le : 07.10.2016 )

Bouguerra Soltani  a exercé diverses fonctions ministérielles au sein du gouvernement algérien de 1998 à 2009. Il est soupçonné d’avoir ordonné, autorisé et incité des agents de la fonction publique à commettre des actes de torture.

Alors que M. Soltani était invité comme conférencier en Suisse en octobre 2009, TRIAL International a déposé une dénonciation pénale à son encontre, aussitôt suivie d’une plainte pénale d’une victime soutenue par TRIAL. La victime affirmait avoir été arrêtée en juin 2005, torturée puis emprisonnée du fait de son opposition à M. Soltani. La victime a comparu devant le juge d’instruction du Canton de Fribourg, qui a décidé de faire entendre M. Soltani dès son arrivée sur le territoire fribourgeois.

Le jour même, le Juge d’instruction a reçu un rapport confidentiel au sujet de cette affaire, prétendant qu’il existait de sérieux doutes quant à la véracité des accusations. Informé de façon inexplicable de la plainte déposée à son encontre, M. Soltani a rapidement fui la Suisse. Il n’a ainsi ni été auditionné, ni arrêté lors de son séjour en Suisse et aucune suite n’a été donnée aux graves allégations de torture commises à l’encontre du plaignant. L’affaire a donc été classée.

 

©2020 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW