fbpx

Libye: justice pour les victimes du régime de Khadafi

02.06.2014 ( Last modified: 12.07.2017 )

Les Nations Unies viennent d’adopter une décision qui fera date, condamnant la Libye pour la disparition forcée de Jaballa Hamed Matar et Izzat Yousef Al-Maqrif, deux opposants politiques du régime Kadhafi de haut rang et dont le sort demeure inconnu depuis 1990.

Cette décision ne permet pas aux familles des disparus d’élucider le sort de leurs proches, mais elle leur apporte une reconnaissance réparatrice des 24 années de lutte acharnée menée pour retrouver leurs proches.

Les fils de ces deux leaders politiques, Hisham Matar et Youcif Almegaryaf, de même que TRIAL, se réjouissent de cette décision tant attendue ; ils en appellent à la Libye pour qu’elle tourne la page de ce sombre chapitre de violations des droits humains en prenant toutes les mesures nécessaires pour faire la lumière sur ce qui est advenu de leurs pères ainsi que les milliers d’autres personnes disparues.

La Libye a désormais 180 jours pour agir et informer le Comité des droits de l’homme des Nations-Unies des mesures prises pour mettre en oeuvre cette décision, en particulier pour :

©2020 trialinternational.org | All rights reserved | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW