fbpx

Les Etats de l’UE doivent intensifier leurs efforts contre l’impunité

14.06.2016

A l’occasion de la première Journée européenne contre l’impunité, une coalition d’ONG a appelé les Etats membres à répondre aux demandes croissantes pour une justice internationale efficace.

 Le 23 mai, l’Union européenne (UE) a célébré la première Journée européenne contre l’impunité. A cette occasion, Amnesty International, Human Rights Watch, la FIDH, ECCHR, REDRESS et TRIAL International ont publié une déclaration conjointe enjoignant des Etats membres à s’engager plus fermement en faveur de la justice internationale.

Soulignant la capacité limitée des tribunaux internationaux à combattre l’impunité, les ONG ont recommandé aux Etats d’adopter les lois nécessaires, de créer des unités spécialisées dans les crimes de guerre et de doter ces dernières de fonds suffisants et de tout leur soutien politique. Elles ont également rappellé que les poursuites dans des Etats tiers était souvent le seul moyen d’obtenir justice, comme notamment pour les victimes syriennes et irakiennes.

Selon Bénédict de Moerloose, responsable du département Enquêtes et droit pénal chez TRIAL International, « Les belles paroles ne suffisent pas, les Etats doivent prendre des mesures concrètes pour combattre l’impunité. Des unités de crimes de guerre doivent être créées et leurs capacités renforcées. »

Ces dernières décennies, les pays de l’UE ont commencé à appliquer le principe de compétence universelle et à poursuivre les criminels de guerre présents sur leur sol. Malheureusement, des considérations diplomatiques bloquent encore les dossiers impliquant des pays puissants. La Belgique et l’Espagne ont déjà limité ou même abandonné leurs lois sur la compétence universelle suite à des pressions diplomatiques.

Lire le communiqué de presse conjoint (en anglais)

Lire notre rapport annuel sur la compétence universelle (en anglais)

©2019 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW