fbpx

BiH : deux disparitions forcées jamais élucidées

11.02.2010 ( Modifié le : 17.07.2017 )

Le Centre d’action juridique de TRIAL (CAJ) a déposé cette semaine une requête devant la Cour européenne des droits de l’homme contre la Bosnie-Herzégovine, à propos de la disparition forcée de M. Emir Hodžić  en mai 1992. Le mois dernier, le CAJ avait également soumis le dossier de Mr. Ibrahim Durić  au Comité des droits de l’homme des Nations Unies, en raison de la disparition forcée de ce dernier en mai 1992.

Depuis sa création et concernant le conflit en Bosnie Herzégovine,  le CAJ a porté neuf affaires à la connaissance de la Cour Européenne des doits de l’Homme et cinq affaires devant de Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies.

 

L’affaire Hodžić

M. Emir Hodžić, membre réserviste pour la police locale, a été capturé par l’armée serbe lors de la prise de la ville de Kozarac.  M.  Emir Hodžić a été vu pour la dernière fois le 26 mai 1992 avec plusieurs de ses collègues, qui plus tard ont été capturés et excécutés par l’armée de Republike Srpska. Nous ne savons pas ce qu’il est advenu de lui depuis.

Plus de 18 ans après les événements, aucune enquête officielle, prompte, impartiale, minutieuse et indépendante n’a été effectuée par des autorités de BiH pour retrouver M. Emir Hodžić ou le corps de celui-ci et aucun responsable n’a encore été poursuivi, jugé ou sanctionné.

Les membres de la  famille de M. Emir Hodžić vivent dans une situation insoutenable d’incertitude, malgré les multiples démarches qu’ils ont intentées afin d’établir la vérité quant aux circonstances de la disparition forcée de leur être cher et d’obtenir des informations quand aux progrès et aux résultats d’une hypothétique enquête.

 

L’affaire Durić

Le 14 mai 1992, revenant avec un ami (M. Zelimir Vidović) de l’hôpital de Sarajevo pour y porter un voisin sérieusement blessé dans un bombardement, Mr. Ibrahim Durić a été arrêté et interrogé à un check point tenu par l’armée de Republica Srpska (VRS). C’est la dernière fois que Mr. Ibrahim Durić a été vu vivant. Nous ne savons pas ce qu’il est advenu de lui depuis.

Plus de 18 ans après les événements, aucune enquête officielle, prompte, impartiale, minutieuse et indépendante n’a été effectuée par des autorités de BiH pour retrouver Mr. Ibrahim Durić ou le corps de celui-ci et aucun responsable n’a encore été poursuivi, jugé ou sanctionné.

Les membres de la  famille de Mr. Ibrahim Durić vivent dans une situation insoutenable d’incertitude, malgré les multiples démarches qu’ils ont intentées afin d’établir la vérité quant aux circonstances de la disparition forcée de leur être cher et d’obtenir des informations quand aux progrès et aux résultats d’une hypothétique enquête.

©2019 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW