fbpx

« Hama 82 représente une longue histoire d’injustice »

12.07.2018 ( Modifié le : 19.12.2018 )

Le 2 février 1982, les forces gouvernementales syriennes, y compris les Brigades de la Défense, ont attaqué la ville de Hama pour écraser les opposants au régime qui avait pris les armes.

Pendant près d’un mois, des civils ont été pris au piège dans la ville, et se sont retrouvés dans l’impossibilité d’obtenir de l’aide, de la nourriture, de l’approvisionnement, de l’électricité… Les pertes civiles ont représenté entre 10’000 à 40’000 personnes, selon les différentes sources.

Hamid Sulaiman, artiste syrien né à Damas, est l’un des « jeunes rêveurs du printemps arabe ». Il n’était pas né lorsque le massacre de Hama 82 a eu lieu, mais il résonne encore en lui comme un « fantôme de terreur ». Contraint de fuir la Syrie en 2011, il s’est installé à Paris où il a récemment publié son premier roman graphique basé sur son expérience.

 

Lire l’interview complète de Hamid Sulaiman, illustrée de dessins personnels

Lire l’affaire en cours de TRIAL International sur Rifaat Al-Assad et son implication dans le massacre de Hama

©2019 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW