fbpx

La Suisse, l’Allemagne et le Vatican accordent une protection diplomatique à un criminel de guerre

03.05.2011 ( Modifié le : 17.07.2017 )

3 mai 2011 (Berlin/Berne/Genève).

Un dossier d’ECCHR renforce les allégations de crimes de guerre à l’encontre du diplomate sri lankais Jagath Dias. Les organisations de défenses des droits humains ECCHR, Société pour les peuples menacés et TRIAL demandent aux gouvernements suisse et allemand, ainsi qu’au Vatican, de déclarer Jagath Dias persona non grata.

L’ONG allemande ECCHR a publié aujourd’hui un nouveau dossier (ici en allemand et en anglais) confirmant les allégations de crimes de guerre commis par la division 57 de l’armée sri lankaise sous le commandement de Jagath Dias. Jagath Dias était le général de division 57 de l’armée sri lankaise lors de l’offensive finale contre le groupe rebelle des Tigres Tamoul (LTTE) en 2009. Selon le récent rapport des Nations Unies, près de 40 000 civils sont morts au cours de la dernière phase de ce conflit. Depuis septembre 2009, Dias est accrédité en tant que diplomate à l’ambassade du Sri Lanka à Berlin pour l’Allemagne, la Suisse et le Vatican.

En janvier 2011, ECCHR a présenté un dossier détaillé au ministère allemand des affaires étrangères, et, en collaboration avec les ONG Société pour les peuples menacés et TRIAL, également au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), ainsi qu’au Vatican en avril dernier. A chacune de ces occasions, ECCHR et ses partenaires ont enjoint ces Etats de retirer le statut diplomatique accordé à Jagath Dias et de le déclarer persona non grata. Des rencontres avec les autorités, aux fins de discuter de la situation, ont été proposées. Pour l’heure, aucune n’a eu lieu. En dépit des graves allégations de crime de guerre à l’encontre de Jagath Dias qui existaient déjà lors de son accréditation en 2009, un visa diplomatique lui a été accordé par les gouvernements suisse et allemand et par le Vatican.

Le dossier préparé par ECCHR et aujourd’hui rendu public détaille de nombreux crimes commis par la division 57. Il dévoile en particulier les bombardements ciblés sur la population civile dans des zones protégées, ainsi que sur des hôpitaux, des objets humanitaires et des sites religieux. Cette étude est basée sur des sources officielles du gouvernement sri lankais, de nombreuses déclarations de témoins et des rapports d’ONG internationales. Cependant, aucune enquête officielle n’a pour l’instant été initiée. La semaine dernière, un panel d’experts des Nations Unies a enfin donné crédit aux demandes formulées depuis deux ans par des ONG internationales et a appelé à la mise en place d’une enquête internationale indépendante. ECCHR, la Société pour les peuples menacés et TRIAL ont soutenu le groupe d’experts des Nations Unies en lui fournissant des témoignages, un rapport sur les violences sexuelles en période de conflit armé et une étude sur les crimes internationaux commis au Sri Lanka.

Andreas Schüller, responsable de programme à ECCHR, déclare: «Les gouvernements suisse et allemand sont maintenant invités à suivre les nombreuses et crédibles allégations de crimes graves commis contre des populations civiles dans des zones de conflit, et de retirer la protection diplomatique accordée à Jagath Dias».

«Le rapport des experts des Nations Unies recommande l’ouverture d’une enquête internationale pour crime de guerre au Sri Lanka. Il revient maintenant aux gouvernements de l’Allemagne, de la Suisse et du Vatican de déclarer Jagath Dias comme persona non grata » a affirmé Christoph Wiedmer, directeur de la société pour les peuples menacés.

D’après Philip Grant, directeur de TRIAL: «Etant donné que le Sri Lanka ne veut pas enquêter sur les allégations de crime de guerre, il incombe aux pays où les responsables présumés sont présents, d’ouvrir  une enquête rapide, indépendante et efficace. Il est grand temps d’agir. Les autorités suisses, allemandes et vaticanes doivent maintenant fermement assumer leur responsabilité internationale».

©2019 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW