Succès retentissant pour la clinique juridique

14.06.2016
TRIAL International s’engage pour renforcer les compétences du corps juridique, y compris auprès des futurs praticiens. Depuis le mois de mars, l’ONG a dirigé une clinique juridique avec des étudiants de Geneva Human Rights Project sur les institutions africaines sous- régionales. Au cours des derniers mois, TRIAL International a travaillé avec quatre étudiants en droit sur la Cour de Justice de l’Afrique de l’Est et la Cour de Justice de la Communauté de la CEDEAO. Le but de cette recherche était d’évaluer la faisabilité et l’efficacité des procédures en matière de droits humains auprès de ses institutions. Au terme de leur projet, les étudiants ont rédigé un guide pratique sur le fonctionnement et la jurisprudence de ces Cours, qui servira à TRIAL International dans ses travaux futurs. « Travailler sur le guide m’a poussé à réfléchir sous un angle différent », a dit un étudiant. « J’ai appris à penser de façon pratique et créative, au lieu de m’arrêter à des solutions formelles ». TRIAL International est convaincu que de tels projets sont utiles pour former la prochaine génération d’avocats. « Les étudiants comprennent mieux notre ONG et son mandat de lutte contre l’impunité. La clinique juridique met en évidence l’enrichissement mutuel de la recherche et de la pratique dans le domaine des droits humains » a expliqué Pamela Capizzi, l’une des coordinatrices de projet à TRIAL International. Avec la fin de l’année universitaire, la clinique juridique est arrivée à son terme le mois passé. Ce projet pilote a été une réussite aussi bien pour TRIAL International que pour les étudiants. Il ouvrira sans doute la voie à des collaborations similaires dans un futur proche. Nous remercions chaleureusement Alfredo Crosato Neuman, Amélie Oppliger, Vera Piovesan et Maria-Rosa Rinne, et leur coordinateur Ben Shea pour leur excellent travail !

TRIAL International s’engage pour renforcer les compétences du corps juridique, y compris auprès des futurs praticiens. Depuis le mois de mars, l’ONG a dirigé une clinique juridique avec des étudiants de Geneva Human Rights Project sur les institutions africaines sous- régionales.

Au cours des derniers mois, TRIAL International a travaillé avec quatre étudiants en droit sur la Cour de Justice de l’Afrique de l’Est et la Cour de Justice de la Communauté de la CEDEAO. Le but de cette recherche était d’évaluer la faisabilité et l’efficacité des procédures en matière de droits humains auprès de ses institutions. Au terme de leur projet, les étudiants ont rédigé un guide pratique sur le fonctionnement et la jurisprudence de ces Cours, qui servira à TRIAL International dans ses travaux futurs.

« Travailler sur le guide m’a poussé à réfléchir sous un angle différent », a dit un étudiant. « J’ai appris à penser de façon pratique et créative, au lieu de m’arrêter à des solutions formelles ». TRIAL International est convaincu que de tels projets sont utiles pour former la prochaine génération d’avocats. « Les étudiants comprennent mieux notre ONG et son mandat de lutte contre l’impunité. La clinique juridique met en évidence l’enrichissement mutuel de la recherche et de la pratique dans le domaine des droits humains » a expliqué Pamela Capizzi, l’une des coordinatrices de projet à TRIAL International.

Avec la fin de l’année universitaire, la clinique juridique est arrivée à son terme le mois passé. Ce projet pilote a été une réussite aussi bien pour TRIAL International que pour les étudiants. Il ouvrira sans doute la voie à des collaborations similaires dans un futur proche.

Nous remercions chaleureusement Alfredo Crosato Neuman, Amélie Oppliger, Vera Piovesan et Maria-Rosa Rinne, et leur coordinateur Ben Shea pour leur excellent travail !