TRIAL a besoin de vous pour faire avancer la justice !

06.12.2016

Pouvez-vous imaginer qu’à l’heure actuelle, plus de 20 femmes sont violées chaque jour en République démocratique du Congo (RDC) ? C’est pourtant le drame quotidien que vivent de nombreuses populations en zone de conflit. Les violences sexuelles sont une arme de guerre destinée à détruire les individus et les fondements même de la communauté. Les blessures physiques infligées aux victimes n’ont d’égales que les souffrances invisibles qu’elles endurent tout au long de leur vie.

Face au risque de représailles et de stigmatisation, la plupart d’entre elles gardent le silence. Leurs agresseurs, quant à eux, restent impunis. « Le sentiment d’impunité a fini par banaliser l’agression sexuelle. J’entends des histoires d’enseignants qui violent leurs élèves, de juges qui agressent des plaignants » constate Daniele Perissi, responsable de programme en RDC. « C’est le signe d’une société qui a totalement perdu ses repères moraux. Voilà ce qu’il faut reconstruire. En commençant par de vraies sanctions ».

Parce que de telles souffrances sont inacceptables, l’équipe de TRIAL International s’engage auprès des victimes pour les aider à obtenir justice et à lutter contre l’impunité des responsables de ces crimes. Depuis 2009, nous avons défendu plus de 160 survivants de violences sexuelles dans le cadre de nos programmes en Bosnie-Herzégovine, en RDC et au Népal. En outre, notre équipe a formé plus de 100 avocats et défenseurs des droits humains aux techniques de documentation et aux mécanismes de droit international.

Alors que l’année 2016 touche à sa fin, TRIAL est particulièrement fière de deux victoires emblématiques remportées aux cours des derniers mois. En RDC, un tribunal militaire de Bukavu a condamné un soldat à 15 ans de prison pour le viol de Sylvie et Yvette[1] commis en 2013. Avec le soutien de TRIAL International, les deux femmes ont entrepris un périple de 3 jours depuis leur village reculé afin de venir témoigner contre leur agresseur.

En Bosnie-Herzégovine, où au moins 20 000 femmes ont été violées durant le conflit, le travail de TRIAL International a récemment permis d’obtenir les premières réparations financières jamais accordées devant une juridiction locale. Une décision qui fait suite aux premières compensations octroyées devant les juridictions nationales en 2015, déjà obtenues grâce à un long travail de notre équipe sur place. Ces précédents ouvrent la voie à de nombreuses victimes en quête de justice et nous nous en réjouissons.

Le renforcement de notre travail sur les violences sexuelles ces cinq dernières années répond à un besoin indéniable. Il est urgent de lutter de manière plus systématique et efficace contre les crimes sexuels et d’adapter notre intervention à de nouveaux contextes.

Les victimes ont besoin d’un relais solide sur lequel s’appuyer pour faire entendre leur voix. Ce relais existe désormais et vous en êtes l’un des maillons ! Ensemble, nous pouvons offrir un soutien juridique aux victimes et plaider encore plus efficacement en leur faveur. Nous avons besoin de vous pour faire avancer la justice.

Faites un don aujourd’hui !

 

[1] Prénoms d’emprunt

©2019 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW