Yahya Jammeh enterrait ses victimes au Sénégal

24.10.2018

Les «Junglers», les escadrons de la mort de l’ancien dictateur gambien, ont à de nombreuses reprises fait disparaître des corps en Casamance. C’est ce qu’a notamment permis de révéler l’enquête conjointe réalisée par TRIAL International et Human Rights Watch (HRW) sur la disparition de 56 migrants ouest-africains en 2005. Les Junglers ont alors traversé la frontière pour abattre au moins 45 d’entre eux au Sénégal, où ils les ont enterrés dans des puits abandonnés. TRIAL International et HRW ont présenté devant la presse sénégalaise le résultat de leur enquête.

Voir l’infographie

©2018 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW