fbpx

Journée de la justice internationale : une cause, plusieurs voies

15.07.2020 ( Modifié le : 13.07.2020 )
Un message de Daniel Bolomey, Président de TRIAL International

 

Le 17 juillet 1998 était adopté le Statut de Rome, traité fondateur de la Cour pénale internationale (CPI). Depuis, le 17 juillet est devenu la Journée de la justice internationale. Mais, si la date est liée à l’histoire de la CPI, le combat contre l’impunité va bien au-delà de cette institution.

Pour que la justice ne reste pas un vain mot, de nombreux praticiens du droit, organisations non-gouvernementales et activistes se mobilisent quotidiennement. ©CC

Depuis 1998 de nombreuses voies vers la justice ont été ouvertes, dont la CPI est seulement un élément, très important certes, mais loin d’être le seul.

La CPI repose en effet sur un principe de subsidiarité, c’est-à-dire qu’elle ne peut intervenir que si les États eux-mêmes ne peuvent ou ne veulent pas le faire. La Cour n’a jamais eu vocation à répondre à toutes les demandes de justice : les juridictions nationales, mais aussi les organisations régionales et les mécanismes onusiens jouent également un rôle important. Au-delà des institutions, de nombreux praticiens du droit, organisations non-gouvernementales et activistes se mobilisent quotidiennement pour que la justice ne reste pas un vain mot. Réduire la Journée de la justice internationale à la fondation de la CPI cacherait les grandes avancées obtenues à la marge de celle-ci, parfois de haute lutte.

Aujourd’hui, je voudrais donc souligner d’autres visages de la justice internationale : la compétence universelle et la tendance à poursuivre les crimes internationaux en tant qu’actes de terrorisme ; le devoir de mémoire, alors que le 25e anniversaire du massacre de Srebrenica vient d’être commémoré en Bosnie-Herzégovine ; l’exploration de stratégies juridiques inédites pour faire la lumière sur des crimes commis en Gambie. Je vous invite également à relire notre Rapport d’activité 2019, qui retrace nos succès de l’année passée. Ils ont été rendus possibles grâce à nos généreux donateurs, que nous remercions chaleureusement !

 

Daniel Bolomey,

Président de TRIAL International

 

©2020 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW