« La justice n’est pas un vain mot »

04.04.2017

Dans la multitude des ONG genevoises, qu’est-ce qui fait la particularité de TRIAL International ? Sibylle, donatrice régulière, explique pourquoi elle a choisi de soutenir la lutte contre l’impunité.

 

TRIAL: Depuis combien de temps suivez-vous TRIAL International ?

Sibylle: Je connais l’ONG depuis plus de 10 ans, je l’ai vue grandir et se développer. J’ai toujours eu un intérêt pour les droits humains, et donc pour leur défense. La poursuite des criminels en est un pan essentiel, c’est pourquoi la mission de TRIAL International me touche particulièrement.

 

Dans quel sens la mission de TRIAL vous touche-t-elle ? 

La mission de TRIAL est claire : elle a un mandat précis et ne se substitue pas aux autorités de poursuite. Contrairement à de plus grandes ONG, TRIAL est aussi directement aux prises avec le terrain – notamment avec ses bureaux à Bukavu et Sarajevo. Cela montre que la justice est une affaire concrète, et pas seulement l’apanage de tribunaux lointains de La Haye. D’un point de vue plus personnel, l’attitude des collaborateurs de TRIAL me semble particulièrement digne et empreinte de respect pour les victimes qu’ils défendent : mélange de professionnalisme et de modestie, de courage et d’humilité, qualités auxquelles je suis particulièrement sensible.

 

Vous connaissez TRIAL depuis longtemps. Comment l’avez-vous vue évoluer ?

TRIAL n’a pas cessé de grandir et de se professionnaliser. Elle a acquis une bonne visibilité, notamment depuis la condamnation d’Erwin Sperisen en 2016. Cet événement, en particulier,  a prouvé que la justice n’était pas un vain mot, que des actions concrètes pouvaient avoir un impact direct sur le cours des événements.

Autre exemple de résultats visible : la coopération avec l’hôpital du Dr Mukwege à Panzi (RDC). Ces personnes se battent quotidiennement sur le terrain, le soutien d’autres ONG comme TRIAL International les aide à poursuivre leur action.

 
Voyez-vous la place des ONG évoluer à l’avenir ?

Dans les médias, une histoire est aussitôt remplacée par une autre, plus fraîche. Les ONG fournissent un autre type d’information, inscrit dans la durée. Elles sont là pour rappeler au public les combats qui ne font pas la une des journaux.

A mon avis, les ONG vont être de plus en plus importantes à l’avenir. Nous assistons aujourd’hui à des atrocités, notre monde perd ses repères. Des ONG comme TRIAL sont là pour tirer la sonnette d’alarme et condamner ces exactions. S’il est trop tard pour prévenir les horreurs actuelles, je suis convaincue qu’une justice forte peut les prévenir dans le futur.

 

Vous aussi, soutenez TRIAL International

©2022 trialinternational.org | Tous droits réservés | Politique de confidentialité | Statuts | Designed and Produced by ACW