fbpx

Nepal: L’ONU dénonce une protection insuffisante des enfants

14.06.2016 ( Modifié le : 10.11.2016 )

Le Comité des Nation Unies pour les droits de l’enfant a pointé du doigt d’importantes lacunes en matière de protection infantile au Népal. Les anciens enfants soldats sont parmi les plus affectés.

 Les 19 et 30 mai, le Comité a examiné le respect de la Convention relative aux droits de l’enfant et du Protocole facultatif sur l’implication d’enfants dans les conflits armés au Népal. Ses conclusions, parues le 9 juin, ont repris plusieurs des recommandations émises par TRIAL International.

Le Comité a recommandé la poursuite des individus responsables du recrutement et de l’utilisation d’enfants dans le conflit interne qui a ravagé le pays pendant dix ans. Cette mesure impliquerait d’amender la législation pénale du Népal, puisque celle-ci ne pénalise pas l’utilisation de mineurs dans les conflits. La loi sur la Commission vérité et réconciliation ne mentionne pas non plus ces crimes explicitement.

Les réparations ont été trop rares et généralement inadéquates. Le Comité a enjoint les autorités népalaises à garantir à tous les anciens enfants soldats une assistance physique et psychologique, et de faciliter leur réhabilitation et leur réintégration.

Plus généralement, le Comité a exprimé son inquiétude quant à l’impunité généralisée pour les actes de torture, d’exécutions extra-judiciaires et de violences sexuelles contre les enfants pendant le conflit armé.

TRIAL International salue les conclusions du Comité et enjoint les autorités népalaises à les suivre dans les plus brefs délais.

©2019 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW